Northland

24 septembre 2017 Pas de commentaire

Après avoir passé le plus gros de l’hiver dans la jolie région de la “Bay of Plenty”, où les températures étaient les plus clémentes, nous voilà repartis direction l’extrême nord de l’île du nord plus connue sous le nom de Northland.
Nous y avons dressé un petit itinéraire reprenant les points clés de cette région, mais également nos découvertes inattendues au gré de la route.

Waipu

Waipu coastal walk - northland

Petite ville qui nous aura accueillie sous un ciel bleu ensoleillé. Rien de vraiment remarquable si ce n’est une agréable randonnée le long d’un chemin côtier tout à fait magnifique, ainsi que la visite des grottes de vers luisants. Notons le, Waipu cave est un lieu magique pour qui veut se prendre pour un spéléologue en quête de féerie. Après avoir traversé par deux fois la rivière souterraine (parfois habitée par les anguilles) il faut atteindre dans le noir le plus total la deuxième grotte et éteindre toute lumière pour profiter d’un spectacle somptueux.

C’est gratuit, un peu salissant et glissant, mais vraiment époustouflant. Un incontournable pour sûre alors armez vous de bonnes chaussures et de vêtements ad’hoc et GO !

Il y a également, à Waipu, une grande plage de sable blanc, où il est parfois possible de surfer, et un musée d’histoire.

Whangarei

Whangarei falls- northland

La capitale du nord, c’est une grosse ville où l’on trouve tout ce qu’il faut. Nous n’y avons perçu que peu de charmes malgré quelques rues commerçantes agréables. Cependant, l’environnement tend à y être préservé c’est ainsi qu’on peut y trouver une multitude de parcs proposant beaucoup de sentiers allant de la petite balade à la grande randonnée.
Nous y avons découvert les “Whangarei falls” et avons emprunté une boucle longeant la rivière et menant au sous-bois vers les Kauris, anciens arbres sacrés.
Plus loin dans la baie, nous avons également fait l’ascension du Mont Manaia, qui délivre une vue sublime des lieux. Il y a aussi la petite marche de 5 km sur le front de mer, emprunté par tous les habitants en fin de journée, bien aménagée et très agréable.

Pour les amateurs d’aventure, ne surtout pas manquer la visite de “Abbey Caves“, une marche vous menant vers les profondeurs de la terre à travers 3 grottes.

Partez équipé de bonnes chaussures, frontale et habits résistants car il faut un peu de dextérité pour arpenter ces lieux glissants et escarpés, avec de l’eau parfois jusqu’au genoux. Rien d’insurmontable pour découvrir ces grottes magnifiques et les vers luisants qui y habitent.

Enfin, sachez que c’est d’ici que la majorité des réservations et départs se font pour toutes les excursions et activités du grand nord.

Mt Manaia- northland

Matapouri & Tutukaka coast

La plage de Matapouri est réputée pour son eau limpide, son sable blanc, ses arbres couchés, la chaleur de son eau l’été, mais également pour ses “mermaid pools“. Matapouri- northlandPhénomène de piscines naturelles, en pratique il n’y a qu’un gros trou d’eau où l’on peut faire trempette, les autres sont plutôt pris d’assaut par les algues et pour tout vous dire, nous n’avons pas vraiment été emballés. Pour nous, la plage de Matapouri se suffit amplement à elle-même, d’ailleurs, nous n’avons pas résisté à y faire un plongeon même en plein hiver.
Un peu plus loin sur la route, on arrive à Sandy bay, d’où nous avons pris le départ pour la randonnée côtière de whananaki, connue pour traverser le plus long pont piétonnier de l’hémisphère sud. Comptez 4h aller-retour pour cette balade qui n’a rien de spectaculaire, puisque la marche ne longe quasiment pas la côte et le pont, bien que mignon, n’a vraiment rien d’extraodinaire. Cependant, toutes les baies qui forment la Tutukaka Coast sont vraiment belles.Tutukaka coast- northland

Russell, Paihia, Waitangi

Côté charme, c’est sur la village de Russell qu’on s’arrêtera. D’architecture coloniale, enclavé dans une baie paisible avec son petit port, ses échoppes et son histoire c’est un endroit où il fait bon vivre, du moins hors saison. On sent, cependant, que les lieux sont réservés à une classe aisée, malgré tout la promenade et le petit café en bord de mer nous aurons séduits. Vous y trouverez également l’imprimerie et tannerie de la mission Française du XVIIe, surmontée de notre drapeau frenchie, ainsi que l’église qui porte encore les stigmates des batailles passées et, où vous pourrez observer les impacts laissés par les balles sur les murs.
Russell- northlandNous avons par la suite emprunté le ferry pour nous rendre à Paihia, petite ville balnéaire assez touristique.

Si vous souhaitez prendre le ferry piétonnier entre Russel et Pahia, comptez 12$* aller-retour par personne. Nous avons choisi d’emprunter la traversée simple avec le “baby elephant” van depuis Opua pour 12,5$* tout le monde compris.

Pas de grands intérêts, à part son petit marché d’art artisanal le dimanche matin, et une ruelle couverte avec quelques restaurants et échoppes. Vous pouvez y faire pas mal d’activités, c’est notamment l’un des lieux les plus réputés pour nager avec les dauphins sauvages.
Enfin, nul ne sert d’aller jusqu’à Waitangi si ce n’est pour visiter le musée abritant le traité fondateur de la nouvelle Zélande datant de 1840. L’ histoire des premiers contacts entre européens et maoris autour de vidéos informatives, spectacle et visite de jardins.

Kerikeri

Kerikeri- northlandNous continuons notre route vers deux des bâtiments les plus anciens du pays. D’architecture atypique le “Stone store” est une bâtisse imposante de 3 étages toute de pierres et de bois datant de 1836. Au rez-de- chaussée il est possible de visiter gratuitement la boutique, pour les étages supérieurs il faut s’acquitter de frais d’entrée au musée (8$*). Ce bel édifice est entouré d’agréables jardins potagers et botaniques et d’un petit café tout aussi atypique.
Juste à coté, il est possible de prendre le départ de plusieurs promenades plus ou moins longues, et même de longer la rivière pour aller découvrir, plus loin, les Rainbow falls.

Matauri bay & St Pauls rock

Matauri bay- northlandEn chemin pour Mangonui, nous nous sommes offerts le luxe de deux petites escales.
D’abord la majestueuse Matauri bay, la route qui y mène la surplombe et délivre une vue sur un lagon turquoise absolument magnifique et encore préservé, du moins pour l’instant. Au bout de la baie, on arrive sur un camping et derrière ce dernier commence un petit sentier qui nous entraîne jusqu’au sommet d’une colline où trône fièrement le mémorial du Rainbow Warrior. Le seul attentat qu’ait jamais connu la Nouvelle-Zélande à ce jour, méticuleusement orchestré par le gouvernement français de l’époque. (youpi -_-)
Notre deuxième arrêt a consisté en l’ascension du rocher de St Paul, pour, à nouveau, jouir d’une vue  à 360° à couper le souffle sur un décor idyllique entre terre et mer, fond turquoise, petit port et îlots de verdure. Splendide vous dit-on !  St Paul rock- northland

Mangonui

Dolphins- northlandest un tout petit village proposant une promenade dans le passé, de quoi se laisser embarquer par l’histoire au fil des panneaux informatifs de l’évolution de sa baie, depuis les anciens chefs maoris jusqu’aux jours présents. Une balade paisible et enrichissante qui ne vaut cependant pas le détour express.
Le spectacle qui nous aura le plus plu reste encore l’apparition de dauphins sauvages venus prendre leur petit déjeuner matinal dans la baie, au rythme des bateaux de pêcheurs venus livrer leurs cargaisons.

Cap Reinga- northlandCap Reinga

Direction le bout du nord et le fameux phare du Cap Reinga. Arrêt incontournable du Northland puisqu’il s’agit du point le plus au nord de Nouvelle-Zélande, et celui qui marque la séparation entre la mer Tasman et l’océan Pacifique. Il est d’ailleurs possible de voir clairement la démarcation certains jours, nous n’aurons malheureusement pas eu cette chance. Le sentier est parsemé de tablettes informatives des légendes maoris et de l’histoire du phare. Il est également possible d’emprunter de multiples chemins de randonnées qui vont de quelques heures à plusieurs jours.

Sand dunes & 90 miles beach

Parlons maintenant des deux grandes activités de la région. Sur la Péninsule du Cap Reinga, le long de l’unique route menant au bout du nord, vous tomberez obligatoirement sur les dunes de sables géantes. Il est également possible d’en trouver un peu plus bas en longeant la côte ouest. Toutefois, c’est bien sur celles de Te Paki que nous avons choisi de nous adonner au “Sandboarding” !
Autrement dit, après avoir loué une planche pour 10$* par personne pour la journée, à vous l’ascension des dunes et les sensations. Assis, à plat ventre ou debout il n’y a plus qu’à “rider” les dunes comme vous préférez. Après avoir trouvé un emplacement à notre goût, seuls au monde dans ce qui semble parfois être un désert infini, nous nous sommes amusés comme des gosses. On a adoré !!Sand dunes- northland

Nous avons loué notre planche à la Red house, n° 8970, sur la droite juste avant la station service. C’est là que les boards sont le moins chères. Bonne qualité, bon accueil, on recommande.

Seconde activité, dite incontournable, du secteur, la 90 miles beach. Une très longue plage de sable qui n’a pour intérêt que le fait de pouvoir l’emprunter en véhicule. À marée basse, il suffit de rouler dessus, beaucoup viennent s’amuser à drifter, prendre de la vitesse ou faire des donuts dans le sable.

Attention toutefois mieux vaut être en véhicule à 4 roues motrices.

Quelques uns s’y sont risqués et après l’enlisement, ils ne leur restaient plus que les yeux pour pleurer et voir, impuissants, leur véhicule se faire engloutir par la lente marée montante. Aïe, aïe, aïe ! Évitons les drames.

Kaiataia

La plus grosse ville du secteur, vous y trouverez tout le ravitaillement nécessaire avant de redescendre par la côte ouest. Hormis cela, il n’y a rien de bien intéressant, vous pouvez toutefois aller faire un tour au magasin de souvenirs en bois de Kauris “Ancient Kauris Kingdom” pour y découvrir différentes sculptures et un escalier de ce même bois.

Koutu rocks & OmapereKoutu boulder- northland

Après avoir consulté les horaires des marées, petite escapade à Opononi pour profiter du chemin des Koutu Boulders. En effet, après s’être garés au parking désigné, direction la plage à marée basse pour aller voir ces étranges boules de roches. Beaucoup de légendes existent autour des “boulders“, ces cailloux parfaitement lisses et ronds, semblables à des boulets de canon géants, interrogent autant qu’ils fascinent.

Les Koutu boulders sont bien moins connus que les Moeraki boulders de l’île du sud, aussi n’hésitez pas à venir les contempler en toute sérénité. L’activité touristique y est faible, nous étions seuls sur la plage pour les voir.

Omapere est un petit village de bord de mer, délivrant une vue imprenable sur les dunes de sable géantes. Il ne coûte rien d’y faire un petit arrêt simplement pour profiter de la vue en chemin.

Waipoua forest

Waipoua forest- northlandNotre dernier arrêt de la région se situera dans la forêt des anciens Kauris. C’est à travers de petites balades parfaitement entretenues et balisées que nos pas nous ont mené devant les plus imposants et vieux Kauris vivants de Nouvelle-Zélande.
Tout est mis en oeuvre pour préserver ces géants de verdure, après avoir frotté et désinfecté nos chaussures avec l’équipement mis à disposition, il suffit de suivre les différentes voies, de 20 mn à 1h30 pour la plus longue, afin de partir à la rencontre de ces arbres légendaires. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés au pied des “4 soeurs” (Four sisters) quatre arbres qui se sont développés à partir du même tronc, “le père de la forêt” (Te Matua Ngahere) le kauris le plus large de Nouvelle-zélande ainsi que “le seigneur de la forêt” (Tane Mahuta) connu pour être le plus imposant kauris vivant de Nouvelle-Zélande et certainement vieux.

(*tarifs 2017)